Histoire de Dublin

Dublin (Baile Átha Cliath en gaélique) est la capitale et la plus grande ville d'Irlande, située à peu près au milieu de la côte est irlandaise, à l'embouchure de la Liffey (rivière traversant la ville) et au centre de la Région de Dublin.
La population de la ville proprement dite était 495 781 au recensement de 2002.


Nom

Le nom de Dublin est généralement considéré comme provenant du gaélique Dubh Linn (« l'étang noir »), le nom d'un bassin d'un affluent de la Liffey, près duquel s'est érigé la première place forte des Vikings. Mais il existe des doutes à propos de cette origine.

Le nom gaélique contemporain Baile Átha Cliath (« La ville du gué des haies de roseaux ») fait référence au hameau qui se trouvait à côté du site de fondation de Dublin. La première référence à l'existence de la ville se trouve dans les écrits de Ptolémée aux environs de 140. Elle est alors désignée sous le nom de Eblana. La proximité de ce nom avec le nom actuel (b, l et n en commun) suffit à jeter le doute sur le lien entre Dublin et Dubh Linn, mais on ne sait pas si ces deux origines sont liées.



Histoire

Eblana existait dès l'an 140 avant J.-C. Le village celte Áth Cliath (le gué de la haie) est en fait antérieur à la fondation de Dublin en tant que « Dubh Linn » par les Vikings au IXème siècle. Les noms modernes de Dublin font référence à cette double origine : le hameau originel pour le nom gaélique, et le village viking pour la version anglaise.

Après l'invasion de l'Irlande par les Normands, Dublin a remplacé la colline de Tara comme capitale de l'Irlande, le pouvoir s'installant au château de Dublin jusqu'à l'indépendance. Un évêché y fut érigé en 1018; en 1213 les Anglais, qui s'en étaient rendus maîtres, y élevèrent un château : il fut fortifié pendant le XVème siècle.

À partir du XVIIème siècle, la ville s'est développée rapidement. L'Insurrection de Pâques en 1916 a laissé la capitale dans l'instabilité. La guerre anglo-irlandaise, ainsi que la guerre civile irlandaise, a laissé la ville en ruines, beaucoup de ses plus beaux bâtiments ayant été détruits. La République d'Irlande a reconstruit une grande partie des bâtiments de la ville, mais sans prendre de réelle initiative pour moderniser la ville.

Après la Seconde Guerre Mondiale (connue comme The Emergency en référence à l'état d'urgence décrété de 1939 à 1946), Dublin était une capitale vieillotte, le renouvellement de la ville était lent, jusqu'aux années 1960, qui ont vu le début du changement. Plus récemment, les infrastructures ont été bouleversées, avec l'avènement du Dublin Area Rapid Transit (plan de transports de la région de Dublin), qui a permis à la ville de disposer d'un système de transports urbains digne d'une ville européenne moderne.


Aucun commentaire: